Archive for the 'Day to Day' Category

Changer ses pneus a Plattsburgh NY.

J’ai récemment fait deux expériences.

Au début octobre j’ai eu à remplacer mes pneus d’hiver.
Et plus récemment, j’ai eu à remplaçer mes pneus d’été.
Deux expériences.
Pour les pneus d’hiver, je voulais vraiment des Bridgestone Blizzak et personne ne semblait en avoir encore en stock. Je n’avais pas le temps de me rendre aux USA pour le remplacement. Y’a pas beaucoup d’économies à faire de cette façon:
Item(s) Total:
$364.00
Excise Tax:$0.00
GST:$21.07
PST:$37.59
Duty:$25.48
Provincial Tire Fee:$12.00
Broker Fee:$20.00
Shipping:$105.62
Order Total (USD):
$585.76
585 $ pour 4 blizzaks. Pas installés. Je crois que j’ai payé mon garage 40 $ pour l’installation sur mes rims. 625 all in.
Résultat: Pas beaucoup d’économie. Mais on me dit que des places comme OK Pneus chargent 1000 $ pour ces pneus.
Pneus d’été
Pour mes pneus d’été, je suis allé sur le site web américain de Sears. J’ai choisi de bons pneus. J’ai ensuite passé la commande via le chat online. Les pneus que je voulais étais pas en stock à Plattsburgh. Le chat en ligne ne peut pas nous faire payer en utilisantune carte Sears canadienne. J’ai payé visa.
Le Sears de Plattsburgh ne prends pas de réservations pour les installations de pneus. J’ai donc avisé que je passerais à une telle date.
On m’a appellé 2 jours avant la date convenue pour m’a viser que les pneus étaient arrivés.
Je suis parti tôt le matin le jour convenu. J’ai laissé l’auto a l’autocenter. Le temps d’aller faire une épicerie au target, de dîner, l’auto était prête.
Super job. On m’a chargé 12 $ d’extra pour remplacer les valve. J’ai de nouvelles valves en métal !
La facture:
599 $ posés balancés plus 12 $ pour les valves.  Mais ce sont quand même des Michelin Pilot Exalto A/S
Canadian Tire Charge 745 $ pour  4 de ces pneus pas posés.
C’est sans compter ce que l’on a sauvé sur l’épicerie.
Achetez vos pneus de l’autre côté de la frontière. C’est pas mal moins cher.

I’ll be like a case of bad flu – Part VII

Voici la liste des organismes dans la region de Montreal qui ont des services de garde, possiblement subventionnées qui favorisent leurs employés/gens de l’entourage.

  • Bell Canada
  • Cégep de Drummondville
  • Cégep de Trois-Rivières
  • Centre communautaire Notre Dame du Bon Conseil
  • Centre communautaire récréatif St-Jean Baptiste (CCRSJB)
  • Centre d’éducation des adultes du St-Maurice
  • Centre d’hébergement Notre de Dame de la Merci
  • Centre d’hébergement St-Joseph de la Providence
  • Centre de réadaptation Lucie Bruneau
  • Centre de réadaptation Marie-Enfant (CRME) Ste-Justine
  • Centre hospitalier de St. Mary
  • Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR)
  • CHSLD de l’Ermitage
  • CHU Sainte-Justine
  • Cirque du Soleil
  • CLSC Bordeaux-Cartierville
  • Collège Laflèche
  • Collège Rosemont (Employé)
  • Collège Rosemont (Étudiant)
  • CSSS Bordeaux-Cartierville-St-Laurent
  • CSSS de l’Énergie pour la Pouponnière de l’hôpital
  • CSSS de Trois-Rivières
  • CSSS Drummond
  • CSSS Drummond et demeurant dans le secteur St-Charles
  • CSSS Drummond et résidant à St-Cyrille,St-Joachim,St-Lucien
  • École de technologie supérieure (ETS)
  • École Michelet (employés et enfants)
  • École primaire St-Majorique (employés et enfants)
  • École St-Arsène (employés et enfants)
  • Émica (Employés)
  • Émica (Étudiants)
  • Employé municipal de l’arrondissement de Verdun
  • English Montreal School Board (EMSB)
  • Étudiant du CEGEP Marie-Victorin dans un programme crédité de jour
  • Gouvernement du Canada (Centre fiscal et autres ministères fédéraux)
  • HEC (Diplômé)
  • HEC (Employé, régulier à temps plein)
  • HEC (Étudiant – temps plein)
  • Hôpital Jean-Talon/CSSS du Coeur de l’île
  • Hôpital Louis H Lafontaine
  • Hôpital Rivière-des-Prairies
  • Hôpital Sacré-Coeur de Montréal
  • Institut de cardiologie de Montréal
  • Institut universitaire de gériatrie de Montréal (IUGM)
  • Maison de Radio-Canada/Radio-Canada
  • Membre de l’association du jeune barreau
  • Palais de justice de Montréal
  • Personnel du CEGEP Marie-Victorin
  • Place Ville Marie
  • Pôle Nord
  • Programme de francisation du Centre d’Éducation des adultes du St-Maurice
  • Programme Ma place au soleil
  • Québécor Médias (autre que Vidéotron)
  • SITQ
  • Sobeys
  • Technopôle Angus
  • TOHU
  • Travailleurs de Mont-Carmel
  • Travailleurs de St-Étienne-des-Grès
  • Université de Montréal
  • Vidéotron (à la Place Bonaventure)
  • Vidéotron (autres emplacements)
  • Ville de Montréal
  • Ville de Westmount
  • Westmount Park School

Je vais éplucher la liste en détail… Et demander des comptes…

Il manque évidemment des compagnies: Hydro-Quebec n’y est pas.

Les appendices – Une fille inoubliable…

C’est meilleur que l’original….

http://www.lesinterwebs.com/jours/une-fille-inoubliable-vue-par-les-appendices/

I’ll be like a case of bad flu – Part IV

Après avoir perdu notre place en garderie privée (une histoire en soi), je suis devenu totalement Apeshit. J’ai rapellé le ministère ce matin et j’ai littéralement donné du trouble à la réceptionniste. Elle a, encore une fois, pris mes coordonnées et les a donné aux plaintes qui m’ont rappellé dans l’avant midi.

J’ai appris que le directeur du service des plaintes, avec qui j’ai parlé de long en large de mon dossier, était parti, et il était remplacé par intérim par une dame avec laquelle j’ai eu le dialogue suivant:

Plaintes: Avez vous appelé votre bureau coordonateur pour voir si il y avait des places ?

Moi: Oui

Plaintes: Parce que moi j’ai appellé là et j’ai eu des places pour mes enfants.

Moi: Vous restez où ?

Plaintes: sur la rive sud.

Moi:C’est sur qu’il y a des places. Le 3/4 des gens de la rive sud travaillent a montreal et emmenent leurs enfants sur l’île de Montreal.

Plaintes: Ouais…

Comme je retournais encore au syndrome de la conversation circulaire (je peux rien faire, le système est fait comme ça, vous exagérez, voyons ce n’est pas vrai, je peux pas vous trouver une place blah blah blah.). J’ai finalement réalisé que le service des plainte a pour but de juste faire gagner du temps au ministère et de squasher ce qu’il reste d’espoir au petit peuple honnête sans place de garderie. C’est pratiquement imposible de se rendre plus haut dans la chaine et je l’affirmes ici sans peur, le service des plaintes est incompétent, narquois et totalement, absolument, sans pouvoir tout en ayant une perception totalement déconnecté de la réalité. Si vous regardez l’organigramme du ministère, le service des plaintes y est tout en bas quand au contraire, il devrait être tout en haut.

Le pire est que les gens qui y sont doivent avoir de super salaires, et probablement de super pensions. Si la ministre ou les sous-ministres, se faisaient demander en simuation de trouver une place probablement qu’il comprendraient.

J’ai décidé que mon dernier recours était d’aller au bureau du ministère de la famille à Montreal. Comme Melissa devait aller visiter une garderie et que c’était sur son chemin, elle m’y a laissé.

Comment je pourrais décrire.

Il ya rien, absolument rien dans ces bureaux. Pas de réceptionniste, et je n’ai vu qu’une seule autre personne a part mon interlocutrice dans ce qui se trouves à être la moitié d’un étage du 600 Fullum. En frais d’usage efficace de locaux, disons que j’ai déjà vu mieux. Ca ressemblait a un gros momument représentant l’inefficacité. C’était vraiment irréel. Ça me faisais penser aux scènes dans les films où des gens qui grattent dans des fraudes et trouves des bureaux avec personne dedans parce que l’adresse est juse un cover.

Je sonne, on vient me répondre avec un air surpris. J’explique qui je suis, pourquoi je suis là et quelles sont mes intentions. La dame, m’affirmes qu’elle va m’écouter même si il n’y personne de ce ministère ici (Elle est de l’immigration, l’ancien ministère de Yolande James) et nous nous rendons dans une salle de conférence où elle se prépare a prendre des notes. D’emblée, je lui donne mon permis de conduire comme preuve d’identitée, et elle me remet sa carte. Elle est relativement bien placée.

J’ai déballé toute l’histoire, elle a pris quelques notes, je lui explique que j’ai l’impression de me faire bouleshitter car pas de réponse de Yolande James a mes email même si on m’a assuré qu’elle me répondrait, l’attaché politique de cette dernière ne veut plus me parler, les plaintes sont un dead end, il n’y a pas d’action etc. Elle a compris le frustrant de la sitution et elle semblait d’accord avec ce je disais. Elle a pris mes coordonnées et elle m’a assuré que quelqu’un du cabinet me contacterait.

Je lui ai fait comprendre que depuis la rentrée parlementaire, il ne se passait rien, qu’il ne semblait avoir aucune volonté a vouloir règler les problèmes, et que selon ma théorie, l’attaché politique de Yolande James devait jouer au backgammon toute la journée pour être déconnecté de la réalité a ce point. Elle a rit !

Je suis revenu à la maison en Bixi.

Une drôle de coincidence

J’ai reçu le même après midi un téléphone d’une garderie, a 7 $ a deux pas de la maison. Je doute que ça ait rapport a mes interventions parce que:

  1. J’ai vu la liste de la dame, et notre nom était vraiment le prochain sur la liste
  2. La dame nous a dit qu’elle avait eu la place la semaine dernière mais qu’elle avait pas eu le temps de nous rappeller.
  3. Elle nous a dit qu’elle avait eu notre nom de la liste.

Je n’ai eu une place que pour mon plus vieux.

Je vais continuer ma quête, et j’espère que quelqu’un de bien placé dans la foodchain va finir par écouter et ils vont finir par mettre ce système en ordre.

Pour finir

Écoutez Enquête jeudi soir. Ça va faire mal.

Un conseil à madame James, si un jour elle lit mon post: Si vous voulez pas finir comme Jean Garon quand il s’est retrouvé a l’éducation (Malgré lui), réformez ce système pourri pendant qu’il reste un peu de temps

Watch out – Pain is coming

Montréal, Jeudi le 9 Septembre 2010

Bureau de la député Carole Poirier
A/S.: M. Marc Tessier
2065, avenue Jeanne-d’Arc
Bureau 102
Montréal (Québec)
H1W3Z4

Objet: Conflit d’intérêt possible au sein du conseils d’administration la coopérative Enfance Famille.

M. Tessier

Il fut mis à mon attention que le conseil d’Administration de coopérative Enfance Famille qui sont responsables de liste régionalisée pour la région de Montréal est composé essentiellement de directeurs et/ou propriétaires de garderies.

Cette information est disponible au public en visitant le site d’enfance Famille. Elle m’a été confirmée par courrier électronique par madame Marie-Claude Sévigny, Directrice générale de Coopérative Enfance Famille le 7 septembre 2010:

Pour répondre à votre question, le conseil d’administration d’une coopérative est toujours composé de représentants parmi ses membres. Comme nous sommes une coopérative de services pour des services de garde qui désirent utiliser notre outil de gestion de liste d’attente, les membres du CA sont des gestionnaires de services de garde élus lors de l’Assemblée générale annuelle des membres.

Pour moi, le fait qu’aucun parent ne siège sur le conseils d’administration est un conflit d’intérêts important. J’explique:

À la lumière de la pénurie de place que nous vivons présentement, il n’est pas commun qu’un parent aille jusqu’à payer un “pot-de-vin” à un directeur de garderie pour avoir une place en garderie subventionnée ou alors passer devant tout le monde dans l’attribution des places.

Il est aussi très commun qu’un directeur de garderie ou que quelqu’un de bien placé dans la “foodchain” de cette dernière fasses passer devant tout le monde (Ignorant ainsi la liste régionalisée) le fils/fille d’un ami, d’un voisin ou d’une connaissance, court-circuitant la liste d’enfance famille.

Cette forme de contrôle que les services de garde subventionnés possèdent est tout à leur avantage pour entre autre, des questions monétaires ainsi que de “faire plaisir à leur entourage” en dépit de la “fairness” de la liste.

En gros, les garderies ne veulent absolument rien savoir d’une liste régionalisée qui leur dictera qui va aller dans leur garderie. Même si c’est illégal, il est fréquent que des parents aient a passer des “entrevues” avec leur enfants pour voir si ils “font l’Affaire” de la garderie pour finalement ne pas avoir la place parce que le service de garde cherches un enfant plus ou moins vieux, propre etc. Aucun parent n’ira porter plainte de cette situation sous peine d’être blacklisté de cette garderie.

Pour finir, que des directeurs de garderies, qui eux ne veulent dans le fond rien savoir d’une liste régionalisée se retrouvent à diriger cette dernière tient du burlesque et cela n’a pas sa place.

Je demandes à ce que le ministère ordonne la dissolution du conseil d’administration et qu’il soit recomposé à part égale de parents sans place en garderies subventionnées et de directeurs de services de garde.

Bien à vous

Statistiques Moofo – 100 % du monde chez Desjardins sont des morons

Je suis tu tu seul qui veut fucking tuer quand on va au guichet et que la madame en avant de nous autre fais des opérations et ajuste son fucking livret ? Y’en a même qui poussent l’abomination à ajuster leur livret entre chaque opération, eille, get a life.

Calisse, va sur internet, ou fais toi poster un relevé. J’ai pu de livret depuis genre quoi, 10 ans ?

Tout le monde qui sont chez Desjardins semblent agir de la sorte. C’est des morons dans une banque de morons.

J’aurai jamais un compte là pour la simple raison que je veux pas que ma carte de débit et de crédit affiches ce nom. Les américains savent tout de suite qu’on est des losers.

“Desjardins, what the fuck is that ?”

Le conseil d’administration de l’épicerie est constitué de ses fournisseurs

J’ai fait deux erreurs dans mes derniers posts. Je m’excuse 😉

  1. La liste enfancefamille.org a été créé en 2003 et non il ya 10 ans.
  2. Le conseil d’Administration de cette liste est composée des directeurs de garderies et non de parents. Ce qui est pour moi un conflit d’intérêt important.

Pour une liste qui travaille pour les parents, Il est étonnant qu’aucun parent ne s’y retrouve. Ça explique aussi l’apparent manque de pouvoir de la liste. Les directeurs de garderies n’ont a peu près aucun avantage a restreindre les sources d’où proviennent les enfants ou a donner plus de pouvoir a un organisme qui aurait le pouvoir de décider qui va où. Quand un parent arrive avec un “cash bribe” intéressant, ou alors qu’un ami d’un ami a besoin d’une place, ou simplement que l’on cherche “un genre” d’enfant en particulier, même si ce n’est pas légal, si la liste était la seule liste, ça mettrais une sérieuse “patate dans leur muffler”.

Les garderies ne veulent pas de liste, il ya 3 zillions de parents qui courent après eux. Il choisissent comme ils veulent.

A vrai dire, ça ne me surprends pas du tout. Comme quoi ya pas juste le Gros Tomassi de corrompu. Je me demande comment certaines personnes font pour dormir.

Preuve Verbatim:

Pour répondre à votre question, le conseil d'administration d'une
coopérative est toujours composé de représentants parmi ses membres. Comme
nous sommes une coopérative de services pour des services de garde qui
désirent utiliser notre outil de gestion de liste d'attente, les membres du
CA sont des gestionnaires de services de garde élus lors de l'Assemblée
générale annuelle des membres.

Venez me faire avaler que tout le processus est fair.

I’ll be like a case of bad flu – Part III

Je me suis tenu relativement tranquille cette semaine. Ma blonde recommençait a travailler et j’avais de beaux mandats à la job. J’ai toute de même rediscuté avec la dame en charge de la liste de Montreal.

J’ai commencé par lui envoyer les adresses de mes derniers posts. Elle m’a répondu. De la maison en plus. Elle est dévouée au moins 😉

Bonjour Monsieur Fortier,

Je ne suis pas au bureau aujourd’hui. J’ai quand même prise le temps de

lire les textes publiés sur vos blogs. Je vous suggère deux choses.

Premièrement, je ne peux interpréter ce qui vous arrive sans avoir plus

d’information de votre conjointe. Comme elle ne m’a pas rappelé, je n’ai pu

effectuer d’enquête. Je ne peux donc pas dire encore s’il y a eu injustice

ou si seulement le principe de la liste d’attente centralisée n’est pas en

votre faveur pour une place à côté de chez-vous.

Deuxièmement, il me ferait plaisir de vous donner des informations justes

afin que vous puissiez en tenir compte dans votre réflexion. Certaines

décisions prises par la Coopérative Enfance Famille ont un raisonnement

réfléchi en arrière. Une discussion pourrait vous permettre de poser vos

questions et moi d’y répondre.

La Coopérative Enfance Famille existe depuis 2003 et est une entité

entièrement indépendante des pouvoirs politiques. Elle appartient aux

membres. Elle a toutefois été reconnue par le ministère de la Famille en

2008 pour être la liste centralisée de Montréal. Nous en sommes au

développement de notre 3e version de l’outil de gestion de liste d’attente.

Les besoins des membres et des parents sont écoutés et soumis au conseil

d’administration avant de faire partie d’une modification de système.

En espérant avoir la chance de répondre à vos préoccupations,

Ma réponse

Je peux juste pas comprendre pourquoi

1. Un moratoire ou un changement de réglemention n’a pas été fait afin de limiter l’accès aux gens des banlieues au garderies de l’Île de Montreal. Même si ce n’était que 10 % des places, c’est 10 % de personnes du quartier qui sont privés de places.

2. Pourquoi la liste n’est pas la seule liste valable. Ya trop de passes droit par les garderies elles mêmes.

3. Pourquoi on assume que les parents vont eux même changer leur statut sur la liste. (Assumption is mother of all fuckups)

4. Que l’on laisses les gens changer de garderie sans raison valable, sans pénalité et surtout, en coupant la priorité des autres.

5. Que si le ministère paie pour les garderies, ils ne peut pas leur dire comment faire la job et quels enfants prendre.

6. Que la loi de fraterie s’applique quand quelqu’un dans une seconde union et a eu un enfant en CPE il y a 6 ans dans sa première union. (J’ai une preuve a l’appui, chez Coeur de Canelle en plus)

7. L’espace de temps entre les chnagements de système de liste dans votre organismes sont trop grand.

Je suis conscient que probablement que la plupart des points que j’emmène sont probablement du ressort du ministère, mais ils sont aussi réceptifs qu’un seau de briques. Pour moi “La loi c’est ça” ne se tient pas debout justement quand c’est eux qui font les lois.

Sa Réponse (Avec ce que j’en penses en bleu):

1. Un moratoire ou un changement de règlementation n’a pas été fait afin de limiter l’accès aux gens des banlieues au garderies de l’Île de Montréal. Même si ce n’était que 10 % des places, c’est 10 % de personnes du quartier qui sont privés de places.

Votre suggestion est intéressante. Devrait proposer au MFA (ministère de la Famille). Va à l’encontre de 2 choses toutefois : le libre choix du parent et la politique d’admission du service de garde.

Politique d’admission du service de garde : Règles qui déterminent l’ordre dans lequel seront privilégiés les enfants à l’entrée. Voté par le Conseil des parents (conseil d’administration) dans un CPE OU par la direction et le comité consultatif des parents dans une garderie (si la garderie en a un).

Ainsi, si un CPE n’a pas dans sa politique d’admission la « régionalité » (ex : codes postaux, quartier, ou autres), elle n’en tient pas compte pour combler ses places. Toutes les zones limitrophes voient se phénomènes se passer (Montréal, Québec, Trois-Rivières, etc)

Équation facile:

Une Personne de la rive sud qui travailles a Montreal peut laisser ses enfants sans faire de détour:

        1. Sur la rive sud
        2. Sur l’ile de Montreal

Une personne de Montreal qui travailles à Montreal peut laisser ses enfant sans faire de détour:

        1. A Montreal

On parles de pas de choix pour le montrealais donc, il devrait avoir priorité absolue. Donc, mettez les service de garde au pas (Voir points 2 et 5) et rendez la régionalité obligatoire. C’est une politique essentielle et obligatoire.

Si un jour les cochons volent, les poules ont des dents, qu’on a droit a la semaine des 4 mardis, et qu’il ya assez de place pour nous les montrealais, vous pourrez bénéficier des places que nous n’avons pas besoin.

2. Pourquoi la liste n’est pas la seule liste valable. Ya trop de passes droit par les garderies elles mêmes.

    • Chaque région administrative du Québec s’est doté d’un guichet d’accès aux places en services de garde.
    • Les services de garde n’ont pas l’obligation d’adhérer au guichet. Ils le font sur une base volontaire.
      • Ca devrait être obligatoire. La liste devrait également être cross reférencée en reverse – j’explique:
        Il devrait être possible de vérifier qui est dans une garderie via la liste. Ca éviterait les passe-droit, les pots-de vin et les fraudes possibles. Donc, une garderie de 100 places qui a 98 enfants de la liste se ferait automatiquement auditer.
    • À Montréal, il s’agit d’une Coopérative et tous les SDG membres sont propriétaires de l’outil – ont acheté des parts sociales dans l’entreprise. Le service d’inscription a été créé par eux et pour eux en 2003.
      • Voilà le parti pris. Les garderies ne veulent pas de liste. Avec les tas de personnes qui appellent, la possibilité de laisser des passe-droit et d’Accepter des pots de vins, si la liste était vraiment enforcée et “universelle”, ils ne pourraient plus choisir leurs enfants. Parce que oui, souvent pour une place, on a une “entrevue” a passer. “On cherches plus un garçon, et il faudrait qu’il soit propre.” pas légal, mais personnes ne rapporte et les amendes sont pas assez punitives.
    • Les membres d’Enfance Famille nous demandent de prendre pour eux les inscription des noms sur la liste d’attente et nous demandent aussi de leur fournir un outil qui leur permet d’accéder à leur liste d’attente (donc la liste des enfants intéressés par leur service de garde) et de la visualiser en tenant compte de leur politique d’admission.
      • Ce serait un super concept si la liste était la seule liste et était obligatoire pour toutes les garderies, mais personne ne semble mettre de pression pour que ça le devienne. Le ministère devrait définir les politiques d’admission.
    • Les membres d’Enfance Famille vont sur leur liste pour sélectionner les enfants intéressés en tenant compte des places disponibles et de l’âge des enfants qui doivent y être affecté.
    • Les membres d’Enfance Famille communiquent avec les parents et laissent des notes dans les dossiers d’enfants la plus part du temps.
    • Chacun a sa méthode de travail mais tous ont le même outil qui s’est adapté au fil du temps à leurs besoins.

  • On voit clairement ici du pelletage dans la cour des SDG. Et les coupables ici sont les SDG. La liste devrait être la seule liste pour que ce soit juste. L’accès a la liste devrait se démocratiser.

3. Pourquoi on assume que les parents vont eux même changer leur statut sur la liste. (Assumption is mother of all fuckups)

Les services de garde qui acceptent un enfant chez eux, modifient eux-mêmes le statut pour le mettre « en service » afin que les autres membres sachent que le parent a choisi un SDG déjà. Le parent satisfait « peut » modifier son statut pour le mettre Placé définitivement s’il est persuadé que son enfant terminera sa petite enfance à ce SDG. Des mises à jours effectuées à chaque mois par Enfance Famille, sur les dossiers non-visités au cours des 6 derniers mois, déclenchent après 2 rappels l’archivage des enfants des parents qui ne donnent pas signe de vie. Un enfant archivé sort des liste d’attente. La responsabilité est au parent de tenir son dossier à jour, à Enfance Famille comme sur la liste d’attente des services de garde non-membre. Si un parent veut une place, il doit faire ses mises à jour.

SEULS LES MEMBRES D’ENFANCE FAMILLE PEUVENT FAIRE LE CHANGEMENT DE STATUT. LES NON-MEMBRES NE VISUALISENT PAS LA LISTE NE L’OUBLIONS PAS.

Le principe derrière le « en service » est de permettre à un parent qui accepte une place parce qu’il n’a pas le choix au CPE X, de rester sur la liste des CPEY et Z s’il le souhaite. Cela crée de la chaise musicale… le vrai problème n’est pas cette chaise musicale mais bien plus le fait qu’il manque de place à Montréal…

C’est certain qu’ajouter des places règlerait une partie de problème. J’aime juste pas l’attitude. Eille, pas le choix et aller dans la CPE X, je voulais aller dans CPE Y. Moi j’ai même pas le choix. Je paye pour une garderie privée ou je paye pour une garderie privée. En plus, je paie de l’impôt pour ta place en CPE, Wow!

Je connais plusieurs parents qui veulent “pêter la gueule” de d’autre parents quand ils entendent “J’ai changé mon enfant de CPE”. Eille si ils sont pas content de leur CPE, ils ont qu’A rester sur la liste et aller dans uen garderie privée ! On fait quoi nous vous pensez !

A part de ça: Quand une CPE a un roulement trop élevé, un flag devrait être levé. C’est pas normal. Étudiez et donnez les places a une autre instititution si la place fait pas la job.

4. Que l’on laisses les gens changer de garderie sans raison valable, sans pénalité et surtout, en coupant la priorité des autres.

Qui sommes-nous pour juger d’une raison valable ou non ??? Nous sommes un guichet d’inscription. Un parent qui se sépare, un parent qui déménage, un parent fatigué de prendre le métro avec son bébé à tous les matins (Cry me a river), un parent qui croit que son enfant est maltraité ou mis de côté (Inspectez et fermez peut-être !) … le parent est le meilleur juge de son souhait le plus cher pour son enfant.

Un changement de garderie devrait être pour <grossier>UNE CALISSE</grossier> de bonne raison et ça devrait être du cas par cas. T’as une place, farme ta gueule. Si vous avez pas l’authorité, prenez là. Pour la question Geographique, je peux comprendre, mais il devrait y avoir une pénalité.

Comme je disais dans le point précédent, la plupart des gens ont pas le choix. On paye, pis on se la ferme. Pourquoi les parents en CPE auraient un meilleur traitement ? YA des garderies privées.

5. Que si le ministère paie pour les garderies, ils ne peut pas leur dire comment faire la job et quels enfants prendre.

Les services de garde du Québec sont des corporations indépendantes.

Pas si indépendantes: On paie en moyenne 45 $ par enfants. Mettez des lois. Coupez les vivres a celles qui écoutent pas. Collectivement on paye pour, collectivement on administre. Les garderies ont des comptes a rendre au parents et au ministère.

6. Que la loi de fratrie s’applique quand quelqu’un dans une seconde union et a eu un enfant en CPE il y a 6 ans dans sa première union. (J’ai une preuve a l’appui, chez Coeur de Canelle en plus)

Tel que mentionné plus tôt, chaque CPE a une politique d’admission différente, voté par le conseil d’administration. Pour connaitre la politique d’admission de nos membres, vous pouvez consulter le Bottin des services de garde. La majorité l’affiche sans pudeur.

(BIS voir plus haut)

7. L’espace de temps entre les changements de système de liste dans votre organismes sont trop grand.

Je ne comprends pas vraiment votre allusion. Notre système est un outil de gestion. Cet outil de gestion est mis à jour en fonction des besoins des membres. En ce qui a trait à la liste elle-même. Elle est mise à jour à tous les jours… À tous les jours des parents acceptent des places, à tous les jours des enfants sont supprimés de notre liste car ils ont accepté une place dans un SDG non-membre, à tous les jours des enfants naissent et s’ajoutent et à chaque automne des enfants de 5 ans au 1er octobre sont purgés.

Notre outil est un des outils de gestion les plus sophistiqués au Québec ET parce que nous sommes une coopérative et que les membres paient pour des améliorations, nous évoluons constamment.

Ce que je voulais dire par là est simplement que les politiques de selection de liste ne sont pas assez dynamiques. Les gens qui “managent” la liste ont dù se rendre compte qu’il y a eu 2400 naissances dans notre quartier que l’an passé et qu’il ya que 800 places disponibles. Si vous êtes si indépendant que ça, en plus d’en parler au ministère, qui je répète, est aussi réceptif qu’un seau de briques, embarquez les journalistes là dedans. Si votre job et la liste sont vraiment là pour les parents, ce serait le minimum.

J’ai tenté ici de répondre à certaines de vos interrogations. Sachez que le problème de place en SDG à 7$ que vous vivez en ce moment est le problème de plusieurs parents. (Fix it dammit and stop talking about it) Plusieurs parents doivent faire comme vous et payer une garderie privée au lieu de bénéficier d’une place à 7$ (Pourquoi alors je paie de l’impot pour des places que je peux pas avoir ?). Je suis moi-même passé par là il y a 8 ans (Pas encore réparé ? Vous apprenez pas de vos erreurs ?). Deux ans de garderie privée avant d’avoir une place en CPE. Il y a un manque important de places à Montréal. Si ces places sont développées, les politiques d’admission et les chaises musicales auraient beaucoup moins de poids…

Si vous avez d’autres questions auxquelles je peux répondre, n’hésitez pas. Sachez que vos démarches, vos constats et vos insatisfactions seront discutés à mon conseil d’administration et à mon comité de gestion où siège entre autres, le ministère de la Famille. (quand ?)

Et dans un second message:

Monsieur Fortier,

Simplement pour ajouter un point important.

Notre rôle est de faciliter la vie aux parents en leur évitant d’appeler 15 services de garde pour s’inscrire et 15 services de garde à chaque 6 mois pour faire leur suivi ET de fournir un système de gestion de liste d’attente moins archaïque que le papier aux services de garde qui sont membres. Rien de plus. Un service d’impartition pour eux et un service d’inscription simplifié pour vous. Notre portion de tuyauterie permet à des parents de se faire voir sur les listes d’attente et de ne pas tomber dans l’oubli avec le post-it… Le système n’est pas parfait aujourd’hui parce qu’il ne fait pas participer tous les SDG de Montréal.

A tout ça, je réponds FAIL

Un ostie de gros FAIL: c’est la Ford Pinto du système public.

Les deux maillons faibles, les parents et les garderies ont trop de lattitude. Les garderies peuvent faire absolument ce qu’elles veulent, même ignorer la liste et faire entrer leurs tinamis. Ca va juste qu’à des pots de vin pour avoir une place.

J’ai posé une question a laquelle je n’ai pas eu de réponse:

P.S.: Sur votre conseil d’Administration, est-ce qu’il ya des gens dans notre situation ?

Mon guess est que ce n’est pas le cas.

Plus tard dans la semaine (Vendredi) j’ai rappellé au ministère de la famille. J’ai redemandé a parler a “L’attaché politique en charge des garderies”. On m’a rapellé en plein traffic (Ma blonde conduisait) et il s’en ai suivi d’une belle discussion qui tournait en rond. Le gentil focntionnaire était ben surpris d’entendre que du monde donnent des pots de vin pour une place ou que des parents paient pour une place pendant des mois dans vide pour être sur de la conserver.

J’ai bouché le fonctionnaire, et j’ai dit que je le rappellerais mardi

La quote la plus marquante de la conversation fut sans doute de me faire dire que “Ça coute cher ouvrir des places en CPE”. Eille, On paie pour quoi ?

Morons.

Broken Beyond Belief !

Bon… Ça a avancé aujourd’hui, j’ai pas appelé partout, mais le seul vrai appel de la journée s’est avéré très fructueux. Ce fut une luck, mais ça a totalement valu la peine.

La liste enfance famille est quelquechose de tellement broken, vous avez pas idée. C’est une totale aberration qui favorise les 5 personnes qui ont des places en CPE qui sont pas à Laval 😉

Laissez moi vous expliquer comment ça marche en gros:

On inscrit notre enfant, si il est choisi par une CPE c’est super, vous êtes dans le système. La CPE indique que vous êtes “En service”. Tant que vous indiquez pas dans votre dossier sur la liste enfance famille que vous ne cherchez plus, vous continuerez a recevoir des appels de d’autres garderies de votre profil quand ils ont des places disponible. Et comme le critère de tri principal est la date d’admission, si vous avez déjà une place depuis un an, vous avez tout de même priorité sur les gens qui ont pas de place derrière vous.

Le concept est dégueulasse. C’est inhérent aux gens et à l’époque qui a fait naître la liste.

La liste fut créée par un comité formé de parents afin de favoriser les parents. Vous pouvez chercher une garderie tant et aussi longtemps que vous n’êtes pas satisafait, sans perdre votre priorité. Donc, si vous aimez pas la couleur des murs de la garderie de votre enfant, vous pouvez continuer de chercher pour en trouver une qui vous plait. La liste a été créée il ya 10 ans et a ce que l’on m’A fait comprendre, pas grand chose a été changée de son fonctionnement depuis. La plupart des gens ont des autos plus récentes que ça.

Il est fort a parier que les parents qui faisaient part de ce comité avaient des enfants en CPE.

Le concept serait bon en soit, si il y avait sufisamment de places pour tout le monde. Mais ce n’est pas le cas. Et à voir comment le ministère de la famille traite le dossier, il va y avoir une pénurie Big time dans pas longtemps.

Fix It Already !

Pour règler le trouble avec la liste il faudrait, selon moi.

  1. La liste devrait être la seule liste valable. Sans exceptions.
    Les garderies ne devraient pas avoir le droit de maintenir des listes de leur côté. Il devrait y avoir des sanctions appliquées afin d’éviter que les garderies acceptent des gens qui ne sont pas en priorité.
  2. Modifier comment les garderies en recherche d’enfants interagissent avec la liste
    La liste devrait retourner un seul nom a la fois, et pour avoir droit à un autre nom, il faut indiquer ce qu’on a fait avec le nom précédent. Si l’enfant est pris, c’est la fin des appels pour lui. Cet info serait rattachée et dossier de l’enfant. Cette procédure éviterait que les garderies impriment une liste d’enfants et pigent au hasard dedans. On peut pas les truster.
  3. Modifier comment les parents interagissent avec la liste
    Répétez après moi: People are stupid. Il faut que ça soit “Inscrivez et oubliez”. On peut pas compter sur eux pour modifier leur compte pour indiquer qu’ils ne veulent plus d’appels.
  4. Rendre impossible sans raison exceptionnelles un changement de CPE (La loi du “T’as une place, farme ta gueule”)
    Pour le moment, n’importe qui  pour n’importe quelle raison peut changer son enfant de CPE. Il faut qu’il y ait une ostie de bonne raison pour changer de garderie. Il faudrait que si c’ets un problème avec l’enfant que ce soit inspecté comem du monde. Si c’est un cas grave, comme une agression, ou autre, la garderie devrait être inspectée et fermée si tout est fondé. Le système présent n’encourage pas les parents a communiquer si une garderie est mauvaise, insalubre ou non sécuritaire.
  5. Mieux encadrer et régir les garderies
    Les subventions du gouvernements sont la principale source de revenu des CPE. On peut donc leur dicter ce qu’on veut et exiger des choses.
  6. Crééer des secteurs géographiques.
    Le système actuel, surtout avec les beaux excès de l’ex Ministre Tomassi, ne permet pas aux garderies de l’île de Montreal d’accueillir les enfants de l’Ile de montreal et de parents habitants en banlieues qui travaillent a Montreal. Je suppose que telle directive pourait être levée quand les places seront moins rares, mais en attendant, Banlieusards, gardez votre marmaille chez vous.
  7. Modifier la loi de la fratrie
    Sans nécessairement la faire sauter, il faudrait au minimum qu’une limite de temps s’applique.
  8. Établir des comités pour la gestion de la liste plus fréquemment.
    La gestion de la liste devrait être revue duex fois l’an pour discuter des issues et les règler. Ça donne rien d’Avoir un système de liste si il réponds pas aux besoins.
  9. Établir un nouveau système pour les assistés sociaux.
    Comme mon ami patate me faisait réaliser, le système des CPE est pour permettre aux gens un retour au travail quand il ont des enfants. Pas immerger les enfants de BS dans un autre millieu.  Faites une programme pour eux. Qu’ils piggybackent pas sur le nôtre.
  10. Classe moyenne only
    Si il manque de place et que c’est une option, les “Gros pleins”, je parles ici des ménages de plus de 150 000 $ ne devraient pas avoir droit au CPEs et devrait aller en garderies privées et être remboursés par le gouvernement. Ils ont les moyens.
  11. If all else fail, Pay and shut up
    Tout le monde devrait payer 7 $, parce que tout le monde paie de l’impôt. Si il ya pas assez de place subventionnées, c’est la faute du ministère. Pas celle du parent. Payez pour sa garderie jusqu’à ce que ça lui coute 7 $. On a pas a payer pour l’incompétence d’un ministère.

Il faudrait que ça se fasses là, pas dans 10 ans. Quand il y a de la fraude ou des éléments exceptionnels, les instances gouvernementales sont capables de se revirer assez vite. Là, on se rends compte qu’une myriade de gens on pas fait leur job ou ont pelleté ça chez le voisin.

It’s broken, Fix it dammit.

I’ll be like a case of bad Flu – Part 2

Mon feeling pour cette journée:

On se souviendra que la journée précédente, on m’avait promis un rappel. Rappel qu’a 10h00, je n’avais toujours pas.

J’ai donc rappellé le ministère de la famille et on m’a dit, verbatim “J’ai eu des instructions a votre sujet et je vous envoie aux plaintes.” J’ai reparlé a un directeur des plaintes et il m’a assuré que les plaintes sont prises en considérations quand le ministre veut les voir. Je lui ai fait comprendre que c’est pas acceptable comme solution.

J’ai tenté par la suite de rejoindre du monde avec du pouvoir par les autres # de téléphnes de Madame James. Une gentille dame dans son compté m’a dit de demander l’Attaché politique qui s’occupes des garderies qui était inévitablement au même numéro que le ministre de la famille. On a pas voulu me transférer à la personne j’ai Argumenté et finalement la dame m’a dit “On me fait dire de vous dire que c’est la loi et c’est comme ça. Je vous transfère aux plaintes ?”Dans la négative, ils m’ont raccroché au nez.

Dans ma tête: L’affaire, ostie d’épaisse, c’est que c’est vous qui faites les lois.

Je suis donc genre blacklisté au bureau du ministère de la famille.  Mais je em suis pas arrêté là. Sous les suggestions de La Folle du Logis J’ai rappelé ma députée Carole Morin où un M. Tessier, qui m’avait précédemment fait comprendre que je serais mieux d’embarquer les médias, m’a promis un rappel après que je lui ait expliqué que le système des CPE est une invention du PQ.

Je rapelles après le lunch et on me dit sèchement que l’on va me rappeller…

Finalement c’est le cabinet de Nicolas Girard qui m’appelles. Je récites encore mes arguments pour entendre ensuite les même sempiternelles raisons: c’est de la faute a Charest, on peut rien faire. blah blah blah…

Un ministère qui raccroche au nez, pas très professionnel, ils ont de quoi a cacher.

Today: Liste Régionalisée, Ministre de la famille (Je veux l’inviter a la fête de Béatrice Samedi, je sais vivre), journaliste (Je sais pas qui)

It never ends…..