I’ll be like a case of bad flu !

Hier, j’ai appris que une de nos amies avait été appellée par une CPE a deux pas de notre maison, même si elle avait déjà une place ailleurs. J’en ai plein le cul. C’est pas Fair.

On se souviendra qu’au mois de Juillet, j’avais appelé la liste régionalisée des garderies pour me plaindre de l’exactitude et de la pertinence de la liste pour me buter à une bande de fonctionnaires qui m’ont juste avisé qu’ils étaient pas responsables de l’usage des listes par les garderies.

Comme je voulais pas me buter au même problème, j’ai décidé de prendre le problème par un autre angle: Mon député de quartier, Le ministère et la ministre de la famille. À date, ce n’est pas une marche dans le parc.

Première Étape: La Député

On m’a rapellé assez vite. Toutefois, après avoir donné mes arguments, on m’a rappellé qu’ils étaient seulement à l’opposition donc qu’ils pouvaient rien faire. On m’a dit que j’avais de bons arguments, et que je devrais les présenter au médias (Pas dans mes plans pour le moment mais ça peut changer)

Donc, un gros FAIL

Seconde étape: Ministère de la famille

On ne peut que laisser des plaintes, ce que j’ai déjà fait. FAIL

Troisième étape: Bureau de la ministre

J’appelles, on essaie automatiquement de me domper dans les plaintes du ministère de la famille. J’explique et demandes de parler a quelqu’un. On prends mon message et on me promet un rappel (Nous sommes en matinée)

Je rappelles en après midi pour avoir une idée du temps que ça prends pour avoir un rappel. La madame me dit gentiment qu’on va me rappeller mais “que la personne en charge va changer et qu’il va y avoir quelqu’un pour me rappeller la semaine prochaine”. Son histoire était nébuleuse. Je raccroche en lui disant simplement que j’espère avoir un rappel plus vite que les garderies.

2 minutes plus tard, ça sonne. C’est le département des plaintes. Une dame m’explique qu’un directeur lui a remis mes infos et qu’elle aimerait prendre une plainte. Je lui dis que j’ai déjà fait une plainte et elle regarde tout ça. Je lui explique mes points (Plus loin) et elle me récite les mêmes chose que j’avais entendues la dernière fois et encore plus de trucs décrochés de la réalité.

Je fais savoir à la dame que ça donne rien de faire des plaintes et que je suis pas d’accord avec la position du ministère: c’est un free for all.

Je rapelles le bureau de la ministre, on me reconnait et m’appelles par mon ptit nom. Je dis que je suis pas satisfait que je veux parler à la ministre. On me transfère à une dame qui prends mon nom, et elle me dit qu’elle va regarder mon dossier et me rappeller. J’ai pas eu de rappel. Donc je vais rappeller demain matin.

Mes arguments et les vues du ministère

  1. Les garderies devraient marcher par code postal
    Oh non ! Ils peuvent pas exiger ça des garderies. Ce serait de l’ingérence. Les garderies sont indépendantes. Me semble oui. Tu paies pour quelquechose mais tu peux pas décider rien ? Bullshit. Ça me met en calisse que les banlieusards viennent domper leurs enfants en ville. Surtout quand le gros Tomassi a fait plein de places à Laval pour eux. On a essayé de me faire passer ça comme une initiative de “conciliation travail famille”, ya right. Ils concilent leurs familles pendant que moi j’ai même pas une possibilité de le faire: pas cool.
  2. Les assistés sociaux ont trop de places
    Ca permet de sortir les enfants d’assistés sociaux du cercle de la pauvreté. Je comprends ! Ils peuvent aller travailler au noir pendant que les marmots sont à la garderie. Nice. Pis je paie pour ça. Sans blague, je suis d”accord qu’ils aient des places, mais il faut que ce soit très bien encadré et surtout justifié. Ça semble trop facile pour eux. Je rapelles que les assistés sociaux ont priorité dans les listes de garderie.
  3. La liste régionalisée est mal gérée
    Ca fait au moins deux personnes dans la dernière semaine qui se font appeller quand ils avaient déjà une place. On m’a répondu que la liste était pas leur responsabilité. Je dis que la liste devrait être la seule liste. Les garderies ne devraient pas avoir le droit de se fier à d’autres listes que celle là. Et pas de passe droit. L’administration de la liste devrait également être revue a 100 %.
  4. Les CPE réservées aux entreprises ont pas leur places
    Quand on a porté plainte, on nous a envoyé une liste papier des garderies de montreal. Melissa les a appelée. Soit elles prennent plus personne en liste, soit elles sont réservées à des compagnies spécifiques, ce que je trouves abominables. Si Hydro-Quebec ou Banque Nationale veulent des garderies, qu’ils paient en entier pour ! J’ai pas eu d’explications pour cette aberration…

Follow up demain !

5 Responses to “I’ll be like a case of bad flu !”

  1. Patate says:

    Tu devrais donner 1000$ au Parti Libéral…

  2. Patate says:

    Plus sérieusement, j’espère que tu vas continuer d’être une “pain in the ass” parce que c’est le genre de système qui “marche” parce que le monde endure.

    Il y a un point avec lequel je ne suis pas d’accord, c’est quand tu approuves le fait que les assistés sociaux soient inclus dans le programme. Selon moi, même si les raisons invoquées sont ok, ça n’est pas suffisant pour “contaminer” ce programme-là: ça n’est pas pour ça qu’il a été fait.

    Si le gouvernement veut intégrer les enfants d’assistés sociaux à un autre milieu, fine. C’est très noble. Mais qu’il ne le fasse pas en “piggy-backant” un programme qui n’a pas été créé pour ça.

    Le système, de la façon dont tu le décris (et le vis), cause des injustices inacceptables.

    Ce que tu vis est la preuve que ça ne peut pas fonctionner: je reçois de l’argent de l’état pour donner un service que je dispense comme je veux, à qui je veux.

    C’est complètement débile.

    De plus, la SEULE façon pour que ce système soit ACCEPTABLE (je ne parle même pas d’idéal), c’est UN ENFANT=UNE PLACE.

    J’ajouterai aussi que “PAS DE JOB, PAS DE GARDERIE.” Pire, ça devrait même fonctionner avec la “carte de punch” (ou autre mécanisme de contrôle) des parents. Il y a de l’abus en tabarnac de la part des garderies. Et on parle de sommes d’argent considérables.

  3. Patate says:

    Ah! Et puis ta députée n’a beau être que dans l’opposition, ça reste intéressant d’en discuter avec eux, parce que c’est Pauline Marois qui a mis en place le système.

    Comme on le connaît? Je ne sais pas.

    Mais ça reste la cheffe du PQ quand même.

  4. padmé says:

    à titre informatif… Je me suis déjà plainte moi aussi à Enfance famille entre autre, que les cpe réservé aux entreprises, ne devraient pas figurer sur les listes accessibles à tous. On m’a répondu que les entreprises, comme Hydro-Québec, paie ces CPE, c’est eux qui ont a trouvé la bâtisse, le terrain, le gouvernement ne paie pas pour ça. Et ils doivent donner et prouver au gouvernement qu’ils donnent un montant d’argent pour ça. Alors ils vont sur la liste “public” seulement si les employés ont une place…

Leave a Reply